La Pologne Online

Les Infos de Pologne ......






 

 

Toutes les infos de Pologne

 
 

 

Independance de la Pologne
Le 12-11-2015 Beskid Info

pologne.jpg

Plusieurs cérémonies ont marqué ce mercredi 11 novembre, la Fête de l'Indépendance polonaise, commémorant la fin de la Première Guerre Mondiale et le retour à la liberté de la Pologne en 1918 après 123 ans de partage entre les trois puissances voisines: l’Empire russe, le royaume de Prusse et l'Empire austro-hongrois.

Deux sortes de rassemblements ont eu lieu dans le pays:

 Les événements organisés officiellement par l’Etat et les municipalités auxquels, outre la population locale, participaient notamment les dirigeants et les élus issus du parti conservateur PiS (« Droit et Justice ») et du parti libéral PO (« Plateforme Civique »).
Des « messes pour la Patrie » ont eu ainsi lieu un peu partout dans le pays, ainsi que des reconstitutions historiques ou encore des cours de chants patriotiques.

A Cracovie, des milliers de recueils de chants patriotiques ainsi que des drapeaux ont été distribués gratuitement sur le Rynek.
Une marche patriotique a également été organisée tout au long de la « Route Royale » entre le château de Wawel, ul. Grodzka, le Rynek, et ul. Floriańska.

Les commémorations ont pris fin à plac Matejki près du Soldat Inconnu et de la statue de Grunwald.

 Les événements organisés à l'appel des mouvement d'inspiration nationaliste et traditionaliste Mouvement National (« Ruch Narodowy »), Camp National-Radical (« Obóz Narodowo-Radykalny », ONR) et Jeunesse de Toute-Pologne (« Młodzież Wszechpolska »), soutenus par certains sympathisants du mouvement antisystème Kukiz’15, du parti conservateur-libertarien KORWiN et de différents clubs de football polonais.

Ces marches se sont globalement déroulées dans le calme sous une forêt de drapeaux nationaux blancs-rouges, et ont rassemblé selon les organisateurs près 100 000 personnes à Varsovie et 3 000 à Cracovie, sous le mot d'ordre «La Pologne aux Polonais, les Polonais pour la Pologne ». On y entendait des slogans patriotiques polonais (« Gloire et respect à nos Héros», «Dieu, Honneur, Patrie»), mais aussi ouvertement anti-européens («Hier, c'était Moscou, aujourd'hui c'est Bruxelles qui nous prive de liberté»), antisystèmes (« La Pologne, c’est nous, ce n’est ni Tusk, ni Kaczyński, ni leurs chiens ») ou encore anti-réfugiés du Proche-Orient («Stop à l'islamisation»).

De nombreux Hongrois ont également fait le déplacement pour exprimer leur sympathie avec leurs « frères » polonais (NDLR: d’après un célèbre proverbe polonais et hongrois illustrant l’amitié historique de ces 2 peuples, «les Polonais et les Hongrois sont frères et dans l’épée, et dans la boisson») : le « Forum d’Union Civile CÖF » (« Civil Összefogás Fórum ») proche du parti conservateur Fidesz de Viktor Orbán a participé aux commémorations officielles avec les dirigeants du parti PiS à Cracovie, tandis que des membres de « L'Alliance des Jeunes de Droite-Mouvement pour une meilleure Hongrie » (communément appelé « Jobbik »), sont venus prêter main forte aux organisateurs de la marche nationaliste et traditionaliste du Mouvement National et d’ONR à Varsovie.

Z.A Team Beskid.



Envoyez cet article par mail
Imprimer